Menu

Actualités du Club

06/01/2018

Vu pour vous

LES HEURES SOMBRES FILM

LES HEURES SOMBRES Chers amis cette nouvelle année démarre fort avec ce très bon film où toutes les générations trouveront leur compte, sur une base historique sure. Il est des "thrillers" qui sont loin d'avoir l'intensité dramatique de ces jours où chaque minute valait des heures. Le titre anglais est « Darkest hours » soit « les heures les…

Lire la suite

23/12/2017

Vu pour vous

Le crime de l'orient express

Didier Grandcolas a enquêté. Ceux qui n’ont pas lu le roman d’Agatha Christie pourraient le faire ; ceux qui n’ont pas vu la transposition au cinéma de Sidney Lumet en 1974 (avec, excusez du peu : Albert Finney, Ingrid Bergman, Lauren Bacall, Sean Connery Vanessa Redgrave) gagneraient à le visionner. Mais, si on veut suivre l’actualité, on peut aller voir la…

Lire la suite

23/12/2017

Vu pour vous

12 JOURS L'enfermement psychiatrique vu par Didier grandcolas

Période de fête, certes, mais pas pour tout le monde! C'est le moment de penser à ceux qui ne peuvent en profiter, pour des raisons toutes plus diverses les unes que les autres. Comme ceux soumis à l'enfermement psychiatrique d'office. On ne présente plus Raymond Depardon qui, à soixante-quinze ans, a réalisé une œuvre photographique et documentaire considérable.…

Lire la suite

09/12/2017

Vu pour vous

LA VILLA Didier Grandcolas a aimé

LA VILLA     Un "Guédiguian", c'est comme le Beaujolais: va-t-on avoir du tout courant du commerce ou une merveille? Et bien, ce coup-ci, c'est une merveille à ne pas rater. Et, pour les provençaux, un décor de rêve qu'on regrette tous les jours de ne pas visiter plus souvent...D'Ormesson, Johnny, il faudrait peut-être ne pas trop remettre... Suivant le conseil toujours…

Lire la suite

09/12/2017

Vu pour vous

Makala Noir c'est noir

  MAKALA pour Didier, le noir se transforme en vert de l'espérance. Noir, c’est noir. Et pourtant le film ne manque pas de superbes photos, d’effets de lumière à la Turner dans des  brumes de poussière jaunes et rouges qui enveloppent le spectateur et lui collent à la peau. Il n’empêche que le charbon de bois est noir, que le personnage central, Kabwita…

Lire la suite

02/12/2017

Evènements

80 ANS du ROTARY AIX EN PROVENCE

80 ans du Rotary Aix en Provence   Pour ce 80° anniversaire, un grand repas de fête s'est tenu le 30 novembre 2017 à L’Aquabella, avec près de 140 participants et un grand nombre d’anciens rotariens du club avec leurs épouses que tous les convives ont eu grand plaisir à revoir.  Les seuls invités externes étaient le gouverneur Jean Marzuk et son…

Lire la suite

02/12/2017

Vu pour vous

Le BRIO vu par Didier Grandcolas

LE BRIO   Ce film est une comédie et on y prend plaisir. Il n'a pas de grandes prétentions mais, dans sa catégorie, il est tout à fait respectable. Daniel Auteuil fait la courte échelle à une jeune actrice: c'est plutôt sympathique. Une étudiante issue de l’immigration, Camélia Jordana, entre en léger retard dans le grand amphi de la…

Lire la suite

20/11/2017

Nos actions

Soirée du beaujolais nouveau

Autour du beaujolais nouveau : Après une réunion apéritive du club avec Gérard Aubin (action professionnelle du district et Michel Szersnovicz orchestre à l’école) le Président et le Past Président entourés de plusieurs rotariens rejoignent pour les soutenir les jeunes du Rotaract et les dirigeants de l’association BLADE (aide aux jeunes diabétiques).

Lire la suite

20/11/2017

Nos actions

Randonnée "Youth Exchange" à la chapelle de Saint-Ser

Beau succès de la randonnée à la Chapelle Saint-Ser, avec un soleil radieux, une douce température …et Beaujolais nouveau de mise à la pause pique-nique. Huit membres du club ainsi que les conjoints et enfants ont entouré nos jeunes « Youth exchange » Savanna (USA), Chou (Taïwan) et Ivo Angelo (Argentine) accompagnés d’Arantza et Heriberto (Mexique) ainsi que…

Lire la suite

19/11/2017

Vu pour vous

A Beautiful Day

Didier GRANCOLAS n'a pas aimé : « A BEAUTIFUL DAY », en version française (Sic), « You Were Never Really Here” en V.O.!     Donner un titre anglais à une version française dénote déjà un esprit torturé et mal à l’aise quant à ce qui devrait caractériser l’œuvre. On comprend…

Lire la suite

A