Menu

LES MISERABLES

Qui se souvient que Victor Hugo fait se rencontrer Jean Valjean et Cosette sur un chemin de Montfermeil, commune de la Seine Saint Denis (93 ou « neuf- trois » pour les initiés) ? Cent cinquante ans plus tard la ville a bien changé et n’est plus guère connue que pour son quartier « Les Bosquets » qui revient régulièrement à la une des journaux.

Ladj Ly avait déjà fait un court métrage sur le sujet de « sa » banlieue avec le concours de deux amis scénaristes. Il l’a développé en long métrage et a obtenu le prix du jury au festival de Cannes. Ce prix est absolument mérité et ce film devrait avoir un grand succès.

Disons-le tout net : les spectateurs, à la sortie, ressemblent à des zombies K.O. debout. Ce film est un match de boxe d’une extrême brutalité qui, après une introduction en trompe l’œil, ne s’arrête que le temps de compter celui qui est à terre. Lutte « à mort » entre policiers, gamins sans foi ni loi, petits caïds, gros bras divers. Lutte sans fin car, si le constat est maintenant bien fait, personne ne sait plus comment trouver une solution viable.

Il faut le voir mais préparez-vous…

Didier Grandcolas       Novembre 2019

A

Conformément à la législation relative à la protection des données, nous vous informons que ce site utilise des cookies à des fins de statistiques. En cliquant sur le bouton 'Accepter', vous autorisez les services tiers que nous utilisons à éventuellement déposer un ou plusieurs cookies sur votre ordinateur. Pour en savoir plus, consultez nos mentions légales