Menu

CONFÉRENCE DE DISTRICT 1760

Sous le gouvernorat d'Antoine Artières, la conférence de district a eu lieu le 22 Juin 2019
à la Halle de Martigues devant un public nombreux.
Notre club était représenté par 7 membres : Gaétane Gambier-Thurot, Anne David, Didier Grandcolas, Frédéric Couffy, Christian Ludot, Laurent Rouable et Charles Courtois.
La conférence a débuté par un concert très applaudi de brillants percussionnistes martégaux.

Aprés les mots de bienvenue de gaby Charroux maire de Martigues et d'Alain Guissani président d'un des 2 clubs Rotary de Martigues organisateurs de la conférence, Antoines Artières a débuté la conférence en insistant sur le rôle des clubs. L'inspiration, les idées d'actions et leur réalisations doivent venir des clubs et il s'était efforcé durant sa présidence de le leur dire et de les aider au district autant que possible.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Catherine Artières a présenté avec Katia Bergamelli le soutien du Rotary à l'association T’Cap21, un collectif de parents touchés par la trisomie 21 de leurs enfants et partageant une même vision et la volonté de mener de nombreuses actions visant à l’épanouissement de leurs enfants. Cette année le soutien s'est concentré sur la récupération de la gare de Niolon pour créer un lieu "destination inclusion" pour les personnes atteintes de trisomie 21.

Après la présentation du Prix SERVIR attribué à une association s'occupant de l'accueil d'enfants ukrainiens et de l'action ESPOIR en TÊTE pour les maladies du cerveau, une cérémonie de remise de chartre a célébré le nouveau club Rotaract Marseille Pharo.

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Une présentation du RYLA 2019 sur le thème de l'Intelligence Artificielle trés apprécié comme nous l'ont dit deux participantes du RYLA a constitué
une introduction parfaite à la conférence qui a suivi, délivrée par Olivier Ezratty.

 

Cette conférence passionnante sur ce thème de l'IA nous a permis de mieux comprendre les possibilités et les enjeux de cette révolution en cours.

 

 

 

 

Les domaines où l’IA et les outils numériques en général dépassent déjà l’Homme sont ceux qui relèvent du calcul, pour faire des prévisions et tout ce qui relève de la mémoire, notamment dans l’accès à de gros volumes d’information, comme les jeux de société, la vision artificielle, notamment celle qui est appliquée à des fonctions spécialisées comme dans le diagnostic médical.
Pour le reste, même si les progrès sont constants, les IA ont encore du chemin à faire pour atteindre les capacités humaines. 
Le raisonnement généraliste n’est pas encore possible avec l’IA actuelle. L’agilité générale des robots reste enfin très limitée par rapport à celle de l’Homme . C’est pour cela que l’on n’est pas prêt de voir des robots s’occuper des patients dans les hôpitaux ou les maisons de retraite.

 

Sans grande surprise, les secteurs d’activité qui exploitent le plus l’IA sont ceux qui génèrent le plus de données, comme ceux de la finance, des transports, de la distribution ou de la santé. Le moins outillé est celui de l’éducation, du fait de sa fragmentation très élevée et de la difficulté à tenir les promesses un peu trop optimistes des IA qui accompagnent le parcours des élèves de manière personnalisée.  les activités ayant un lien avec le monde physique utilisent beaucoup la vision artificielle et la robotique.

Des points sont encore en devenir : le bilan énergétique (Les IA consomment en général beaucoup plus d’énergie que l’Homme avec son cerveau qui ne consomme que 20W par heure), la gestion des émotions.
Les techniques de l'IA sont basées sur des méthodes et outils probabilistes qui ne correspondent pas aux sens humains. Cela permet de modérer les frayeurs liées au développement de l’IA. Autre limitation, ces techniques n’ont aucun moyen d’intégrer un effet de surprise dans leurs recommendations, car ils ne sont guidés que par des données passées.
De plus, par rapport aux capacités humaines, les systèmes de l'IA pensent rationnellement et agissent rationnellement
(donc, pas forcément comme des humains parfois imprévisibles). Nous avons toujours de bons jours devant nous.
Enfin à une question sur la perte ou le gain d'emplois provoqués par le déploiement de l'IA, le conférencier a répondu que personne n'en savait rien.

(L'ouvrage de 2018 du conférencier peut être consulté sur Internet : Les usages de l'IA Ezratty 2018 )

Après un retour sur le succés des trophèes de l'innovation, la conférence de district s'est terminée par l'appel des clubs et
par la présentation des "youth exchanges" IN et OUT, un grand moment d'émotions pour cette action qui reste toujours une grande réussite.Bravo à tous les organisateurs de cette conférence de District réussie.

A

Conformément à la législation relative à la protection des données, nous vous informons que ce site utilise des cookies à des fins de statistiques. En cliquant sur le bouton 'Accepter', vous autorisez les services tiers que nous utilisons à éventuellement déposer un ou plusieurs cookies sur votre ordinateur. Pour en savoir plus, consultez nos mentions légales